lundi 5 mars 2012

Un blaireau pour la crise


En ces temps de crise des banquiers, nous les usagers que l’on interroge dans les micro-trottoirs pour n’en soutirer que le plus banal de nos discours, nous sommes en recherche d’économies à faire.
Je profite donc de la place qui m’est proposée dans cette tribune pour m’insurger contre une des plus grande escroquerie de ces vingt dernières années : La mousse à raser.

Flashback :
A une époque où les commerces de proximité étaient plus florissant, je suis allé me faire raser (la barbe, la barbe) chez mon capilliculteur. Celui-ci utilisait le matos à l’ancienne, coupe chou, savon à barbe, blaireau et un gant d’eau bouillante (oui comme dans les restos asiat pour se remettre de l’absorption de cet infâme digestif, la femme à poil au fond du chupito ne suffit pas)
Mes joues en sont sorties comme surement elles n’ont jamais été depuis ma sortie du berceau, et cela a duré plus d’une semaine. J’ai donc continué la méthode du blaireau et du savon à barbe plusieurs années.
Et puis, la vie évolue, on oublie ses petites originalités personnelles et internes et on retombe sous le dictat de gilette.

Je me suis retrouvé en rade de mousse le mois dernier, j’ai donc ressorti mon vieux blaireau, et n’ayant pas de savon à barbe, j’ai fait mousser un vieux savon de coin d’évier sur l’ustensile à poil.
Ne me rasant qu’une fois par semaine (j’ai la chance de n’être ni commercial, ni cadre chez airbus), j’avais un bon défi rasage pour mon jetable, on allait voir si c’était une vieille idée désuète ou un moyen efficace et pas chir.
Et bien je vous le donne en mille, Le résultat est exactement le même qu’avec leur gel-high-tech de mes deux qui soit disant prépare le poil au rasage. Vous pouvez également mettre dans le même panier ce gel visqueux citronné puant et piquant nommé after shave en le remplaçant par de l’eau très chaude et une fois sec, un chouille de creme pour les peaux sensibles.

Voila, je ne suis pas contre le progrès, mais on nous crée quand même des besoins inutile, et se faire entuber ça fait mal au… Pour nous les hommes.

GARF 

3 commentaires:

Roots and Herbs a dit…

Seriez vous en train de remettre en cause la société de consommation par hasard ? Et pourquoi pas le retour au savon noir dans la bassine à même le sol de la cuisine comme au temps jadis ?

Je ne vous félicite pas.Gilette est bon pour la croissance.

garf a dit…

Merci pour ce message de bienvenue.
Il ne sagit pas d'une remise en cause totale du système, ni d'une appologie du passeisme primaire.
juste un partage d'expérience, un peu d'humour et en effet une légère critique de la société de SUR consommation.
Quand au petit Marseillais, il est aussi légitime que Gilette pour la bulle financière.

Le bougnat a dit…

Très bien trouvé ce titre et bon sujet. Te voilà promu monsieur système D du blog. :-)

Bien ouéj.