mercredi 9 mai 2012

Une belle chiasse verte


Si on devait faire une nouvelle fois la démonstration de la misère politicienne on prendrait assurément comme exemple le lamentable et pathétique spectacle que nous offrent ces jours ci Europe-Ecologie Les Verts.

Tout émoustillés de la victoire néerlandaise, voici donc ses dirigeants qui ne prennent même plus la peine d'essuyer la bave qui coulent au coin de leurs lèvres encore gonflés d'avoir avalé toutes les couleuvres que l'accord préalable signé avec le PS les avait condamné à ingurgiter.

On me dira que je fais une fixette malsaine là dessus mais il m'a été difficile d'y échapper. Et le culot monstre dont font preuve les dirigeants du parti (parmi lesquels on cherche les anciens semi-babos et illuminés qu'on trouvait encore il y a de cela quelques années) laisse pantois.

L'effet amplificateur de l'activité médiatique qu'ils mènent ces jours ci est, soit dit en passant, catastrophique d'un point de vue de l'image ( si tant est qu'une image positive des Verts ait pu être sauvée), tant il accroit le sentiment de cacophonie dans la course à l'échalote. Voici donc de jeunes - et moins jeunes - arrivistes et ambitieux qui ont mis leur piètre machine au service de de la victoire de la gauche et qui entendent en récolter le maximum de fruits. Ca râcle sévèrement du parquet. Pensez donc! Sans nos 2% Hollande n'aurait pas gagné!

Mais quelle loufoquerie. On dirait une pièce de théâtre. C'est si caricatural qu'on y croit à peine.
Ils doivent bien se marrer au PS, les paillassons recyclables se font légions, c'est à celui qui se fera marcher dessus en premier. La mère Duflot, reine du tweet, qui annonce opportunément cesser ses fonctions de première secrétaire, la première. Et dire qu'elle pérorait ses imprécations morales contre Mélenchon, ce vieux routard de la politique politicienne, qui roulerait son monde dans la farine. Elle a rien à lui envier. Si ce n'est peut être un peu plus de probité en fin de compte.

Ils se sont vendus pour moins que 30 deniers. Ils ont accepté un accord qui rendait leur programme illisible et impraticable tant il était arrimé à celui du PS. Ils ont insisté pour présenter un candidat qui devait faire le maximum sans faire ombrage à ceux qui se présenteraient dans son sillage pour obtenir un maroquin. Ils ont savonné sciemment et consciencieusement la planche d'une candidate pas si docile et difficilement contrôlable afin qu'il ne lui prenne pas de trop grappiller de voix au suzerain socialiste. Ils ont effectué les basses oeuvres de ce dernier en tapant aussi fort que possible sur Mélenchon et le Front de Gauche, prétextant un monopole qu'ils exerceraient sur la pensée écologique et sur la décence politique, ils se sont montrés à la Bastille, ils ont distribué des tracts...Ils ont tout fait. Ils feront tout. Ils ont massacré leur candidate mais n'hésitent tout de même pas une fois l'élection passée et mamie-lunettes rangée au placard à se revendiquer fièrement de ses pauvres 2,5 % pour briguer une place de choix à la table du maître. Comment peut-on manquer de dignité à ce point là ? Le larbinat atteint son comble mais on pourrait sans doute aller plus loin, c'est pour cela qu'ils obtiendront peut être plus d'un poste parce que plus ils en auront plus ils abandonneront de points de leur programme, plus on achètera leur silence sur le nucléaire ou dans les rangs de l'Assemblée.

Comment peut-on être si naze, si pauvre, si pitoyable, si détestable alors que l'on au départ dispose d'or en barre idéologique ? L'écologie politique est sans doute l'avenir de l'humanité mais eux l'ont proprement dilapidé sur l'autel du pouvoir pour le pouvoir et de l'arrivisme des feignasses qui, sentant la voie bouchée du côté du PS ont préféré prendre les chemins de traverse d'un parti en quête de sens politique, déjà travaillé par des tiraillements irréconciliables, où faire preuve d'un peu de cohérence et d'ambition doit suffire pour s'imposer et accéder aux sommets.

Je suis virulent, je suis méchant, mais c'est à la mesure sans doute de la déception qui est mienne. J'ai trop la haine. Il fût un temps, celui d'une jeunesse insouciante ( qui n'a pas résisté aux 10 années de droite que nous venons de nous taper ) où les Verts représentaient un vent de fraîcheur et d'avenir dans le paysage politique. Ils ont tout vendangé, ruiné, démantelé. Comme des sagouins, des gosses de nantis irresponsables cassant leurs jouets. Un peu à cause du système institutionnel, un peu parce que le système les a baisé, un peu parce que petits et moyens bourgeois qu'ils sont il n'aurait pu en être autrement, beaucoup par arrivisme. Parfois les réponses sont simples. Y'a qu'à les voir tortiller derrière les micros, l'oeil qui brille, la bonne répartie tout prête, le costard et la cravate bien en place (qui se souvient que le pull informe d'Alain Lipietz avait été le premier candidat en 2002 et qu'il avait été éjecté par les manipulations de Mamère) . Après le ministère, ça sera une belle mairie progressiste. Le PS en état souveraineté quasi totale en France aura des fiefs à distribuer, et de beaux. L'exemple de Voynet en son domaine bobo montreuillois doit donner envie.

Qu'ils crèvent. Je rêve de quelque libertaire hirsute et chevelu d'un courant babs et minoritaire entartant tous ces cons (la vidéo n'a rien à voir mais elle fait plaisir) ces Duflot, Placé, Voynet, Jadot, Cohn-Bendit et j'en passe lors du prochain congrès. En attendant nous constaterons qu'il n'y a plus rien à tirer d'EELV d'un point de vue politique et nous nous réjouirons de tirer un trait sur les tribulations de cette diarrhée politicienne pas si durable.

La prochaine fois, ça sera plus intéressant et je vous parlerai de la Grèce, du socialisme ou de la barbarie qui nous attendent.

6 commentaires:

Le nihiliste a dit…

Putain toute cette haine!!!
Tu n'es que fiel et rage, mec! On dirait Méluche!!!

Ataru a dit…

Il n'a pas tout à fait tort, j'en ai connu des verts, pendant les années où je suivais encore azzedine chez les socialo, et ils ne cachaient pas leur ambition face à ces cons de socialos dans un parti bouché. Eux c'était du sûr : c'est simplement le parti en France avec le plus grand ratio militants / élu. Alors évidemment, dur d'être président de la république, maire ou président de région en étant vert. Mais si tu te conformes avec un petit poste et que t'es pas trop con, t'es sûr d'y arriver...

Le rageux a dit…

Ah merci bien Ataru, rien ne vaut une bonne expérience sociale, même partielle pour valider un contenu théorique bien pensé, équilibré et équitable du commerce!

L'avenir de l'écologie est ailleurs que chez les Verts.

Le bougnat a dit…

Rooooohooo! Ahhhhhhh! Un texte qui va bien avec ton pseudo. De la rage, de la vraie, du pamphlet qui claque.

Le rageux a dit…

Enfin suis-je digne de ma réputation!

Axelle Raide a dit…

Personne n'a jamais été aussi bien nommé je crois. Quel jus! Quel influx!