vendredi 23 novembre 2012

Appelons un chat "un chat" et un arabe "un islamiste"

Avant on se méfiait des arabes, maintenant on hait les musulmans. C'est pas la même chose, dis-tu? Ah! T'es donc du genre à demander à celui qui "nique ta mère la pute" de se montrer plus nuancé et précis dans ses accusations...


Tu fais peut-être partie de ces scolastes qui combattent la haine par de vains codicilles. "Ce ne sont pas, à proprement parler, des arabes, voyez-vous. Ils sont issus d'un brassage multi-millénaire qui a pour berceau le bassin méditerranéen au sens large. D'ailleurs..." Mais ta gueule!


Ou de ces philosophes putatifs qui assènent leurs sentences, puisées dans les vapeurs éthyliques de rades aussi crades que le fond de leur slip et de leurs idées: "Nan mais Rachid, ne m'accuse pas de mettre tous les musulmans dans le même sac... Je sais très bien qu'il y a des musulmans athées, comme toi, qui n'hésitent pas à payer leur tournée et tout mais..."


Dire encore une fois que certains ne se définissent ni comme arabe ni comme musulman, à quoi ça sert? Parler "complexité" avec quelqu'un qui a envie que tu disparaisses est , a minima, un peu vain. Les jeux d'esprit n'ont pas sauvé Guido Orefice (La Vie est Belle de Benigni) de la détermination obtuse des officiers SS.

 
Ils t’appelaient "arabe" pour te rappeler que tu étais étranger; ils t'appellent "musulman" pour te rappeler que tu restes étrange. Peu importe si, entre temps, tu es devenu français, puisqu'on te dit que t'es pas comme nous. On s'en fout que tu sois intégré, que tu portes beau, que tu te défrises les tifs et te blanchisses la peau, tu n'es pas comme nous.


Prie pour redevenir l'arabe de service. L'arabe était une espèce menacée mais protégée, au nom de l'anti-racisme. Pour le musulman, c'est l'ouverture de la chasse. Décret officiel de toutes les préfectures.

Le racisme ramenait, de manière trop ostentatoire, aux "heures sombres de notre Histoire" et on avait des scrupules et des complexes à rouvrir les pages honteuses des manuels. Mais la lutte contre la calotte et la conquête de la laïcité montrent un visage de la France plus radieux et la parent de ses habits des Lumières. Taper sur l'arabe c'était sale, taper sur le musulman c'est plus chic; et tant pis s'il s'agit de la même personne.


Je me souviens encore des temps où la chasse était pratiquée par des beaufs bas du Front National. Aujourd'hui les chasseurs s'habillent aussi en Prada et leurs trophées côtoient leurs  Murakami. Aujourd'hui certains posent des collets à l'aide de leur écharpe rouge germanopratine.


Du point de vue de la proie, ça change quoi exactement d'être poursuivie par un ours, un renard ou un loup? L'essentiel c'est de fuir ou de montrer les crocs, de gonfler le pelage et de cracher très fort, tout en serrant les fesses et... en priant. 

4 commentaires:

Le nihiliste a dit…

Putain aucun commentaire ici?
Ca craint la vérité!

Bon ben je m'y colle alors:
C'est trop d'la merde s'que tu dis, mec #kikoolol
5qu'est ce que c'est chiant ces sécurité -Veuillez prouver que vous n'êtes pas un robot...
Alors c'est comme ça? Le racisme anti-robot, on a le droit??? Putain je rêve... 'culé de vos race de blogueur de merde!

Le bougnat a dit…

"alors c'est comme ça? Le racisme anti-robot". Je like.
Sinon pas de commentaire parce que le texte n'ouvre pas de débat. Enfin j'espère.
Autre explication c'est le fruit du malaise. tvtv.

Le nihiliste a dit…

Ouais, je pense que certains doivent se sentir mal à l'aise... suivez mon regard...

Le bougnat a dit…

Naaaan! Tu crois? Le rageux? Mais non, arrête. T'es fou.